Témoignages - les metiers

Sandrine Lebreton, Éducatrice de chiens guides d'aveugles.

Pourquoi avez-vous choisi de devenir éducatrice de chiens guides d'aveugles ?

En parallèle à ma licence des sciences de la vie, j'étais assistante vétérinaire et il y avait une équipe maître-chien guide dans la clientèle. Je trouvais que le travail que fournissait la chienne était beau et ce qu'elle apportait à son maître vraiment fort ! Je me suis alors renseignée pour savoir comment un chien était éduqué pour devenir un chien guide d'aveugle et c'est comme ça que j'ai découvert le métier d'éducateur. J'ai ainsi postulé auprès d'une École et j'ai eu la chance d'être sélectionnée !

 

Que vous a apporté la formation d’éducateur de chiens guides d’aveugles ?

La formation est très enrichissante sur le plan théorique car il y a des cours de zootechnie et d'éthologie qui permettent d'accroître les connaissances sur le chien. Il y a aussi des cours de communication, anglais, informatique pour notre culture générale. L'écriture d'un mémoire permet de se poser sur un sujet qui nous tient à cour et de montrer ce que la formation nous a apporté. Mais le plus important se trouve au niveau pratique où l'on apprend des techniques de locomotion visant à aider une personne déficiente visuelle à se déplacer sur un trajet inconnu et à prendre des repères, ça a été très profitable sur un point de vue personnel car je n'étais pas du tout sensibilisée au handicap visuel avant cette formation et j'en suis sortie beaucoup plus riche !

 

Que vous apporte le métier d'éducateur ?

Ce métier m'apporte beaucoup d'épanouissement personnel, j'exerce tous les jours un métier en rapport avec ma passion pour les chiens. Chaque chien est différent et il faut toujours se remettre en question pour lui faire comprendre un exercice d'une façon ou d'une autre. Mais surtout, je suis fière lorsque je vois un chien que j'ai formé pendant 6 mois, prendre confiance en lui et en son travail et évoluer en toute sécurité et avec fluidité avec son maître déficient visuel. J'ai aussi la chance de faire des rencontres avec des personnes méritantes à qui le chien vient apporter un confort, une aisance dans leurs déplacements et qui retrouvent ainsi une autonomie. Voir des gens heureux grâce à mon travail est la plus grande des récompenses !

 

Quels conseils donneriez-vous à un futur éducateur de chiens guides d'aveugles ?

Si je devais donner un conseil à un futur éducateur, c'est d'être passionné et consciencieux. C'est une partie de nous qui va aller guider les pas d'une personne déficiente visuelle ! C'est un métier très polyvalent et il faut toujours savoir se remettre en question pour éduquer au mieux chaque chien car ils sont tous différents. Et, pour finir, de prendre du plaisir dans le travail avec les chiens et avec les personnes car on rencontre des personnes formidables qui nous enrichissent profondément !