La première demande de chien guide d'aveugle : le point de vue de l'éducateur

Antoine Magniez est éducateur de chien guide d'aveugle au Centre Paul Corteville de Normandie. Il est tuteur de Thomas Honnet, moniteur, qui a assuré l’éducation d’Osan sous sa houlette. Il nous raconte le stage de remise d’Osan à Corinne Zénit et comment se passent les premiers mois de collaboration.

 

Antoine Magniez, éducateur pose avec Osan, un élève chien guide d'aveugleQu’est-ce qui vous a décidé à accepter la candidature de Corinne Zénit ?

La candidature a été jugée recevable après les deux jours de stage d’accueil au Centre, où ont participé éducateur, instructeur de locomotion et psychologue. Très active et avec une grande envie de se déplacer, Corinne correspondait aux critères de réussite. De plus, parfois seule chez elle, elle n’osait plus sortir seule dans la campagne. Nous avons senti également une famille très soudée autour de ce projet.

 

Comment s’est passée la remise ?

Après des essais avec trois chiens guides d'aveugles, Osan a été choisi pour son allure de marche et son caractère dynamique. La remise s’est effectuée à domicile l’été dernier, afin de travailler sur les trajets connus notamment en campagne en l’absence de trottoirs mais aussi sur son lieu de travail. L’occasion de présenter Osan à ses collègues et d’expliquer les règles de bon comportement. Des sorties journalières ont permis de créer le lien dans l’équipe et apprendre à Corinne à donner les ordres au chien. La famille a été intégrée dans la remise et a appris comment gérer le chien au quotidien comme animal de compagnie.

 

 

 

Quelles sont les étapes postérieures à la remise ?

A la fin de la remise, un contrat provisoire de 6 mois est signé entre l’Ecole et le maître de chien guide ; c’est le délai d’adaptation pour que l’équipe fonctionne bien. A cette échéance, je reviendrai voir Corinne Zénit pour vérifier que tout se passe bien et signer le contrat définitif. Une autre visite aura lieu un an après, puis tous les 18 mois, avec un suivi téléphonique annuel. En cas de besoin, je reste bien sûr à disposition : mieux vaut réagir au plus vite en cas de difficulté.

Comment se passe la collaboration de Corinne avec son chien guide d'aveugle ?

Tout semble bien se passer, Corinne nous donne des nouvelles régulièrement. Il conviendra de veiller aux gestes parasites ou aux initiatives risquées pour la sécurité de l’équipe. Il n’y a pas de méthode miracle, tout dépend du maître de chien guide, du chien, de l’environnement et de la personnalité de l’éducateur.