En couple et tout deux malvoyants, ils se partagent un chien guide d'aveugle pour deux !

En couple dans la vie, Souhella et Jean-Marie sont tous les deux déficients visuels et parents d’une fille de 13 ans. Depuis 2014, ils ont un autre point commun : leur chien guide Hermès qu’ils partagent à deux. Rencontre avec ce trio hors du commun !

 

   

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jean-Marie

Aveugle de naissance, j’ai fait la rencontre de mon épouse lors d’une formation organisée dans le cadre de mon travail. En 1996, on m’a remis mon premier chien guide Julius, qui m’a accompagné pendant 10 ans. A sa retraite, ma mère qui rêvait de l’avoir l’a adopté, cela m’a permis de le voir souvent. Mon épouse voyait encore un peu et avait surtout une autonomie surprenante. En 2005, nous sommes devenus les heureux parents d’une petite fille et sommes restés longtemps sans chien : cela aurait été compliqué à gérer avec un bébé. Puis mon épouse a perdu la vue qui lui restait.

Fin 2012, s’est posée la question de la possibilité d’un chien guide pour deux. Nathalie Becat du Centre Aliénor a relevé le défi. Nous avons d’abord effectué un pré-stage chacun, puis une remise commune avec Hermès. Lorsque nous marchons à trois, l’un de nous tient le bras de l’autre comme en technique de guide classique et Hermès est très attentif aux passages étroits. C’est un chien très malléable et nous avons la même ligne de conduite avec lui.

 

Souhella 

Dans mon enfance, j’ai été mordue par un chien. Le premier chien guide de mon mari m’a réconciliée avec les animaux. Lorsque ma fille a grandi, mon mari m’a suggéré de prendre un chien guide pour moi ; je lui ai répondu : « Ce sera un chien guide pour nous deux ». La relation avec Hermès a été très forte d’emblée ; il a sauté sur les genoux de Jean-Marie ! Du coup, il nous a été confié 3 semaines à domicile avant la remise. Lorsqu’on a un chien pour deux, on n’oublie plus sa canne : je travaille à Bordeaux Métropole et quand Hermès part avec Jean-Marie, je découvre des travaux dont j’ignorais l’existence ! Hermès est devenu la mascotte ; on me parle souvent du regard plein d’amour de ce chien. Tout le mérite lui revient ainsi qu’au savoir faire de son éducatrice : ce n’est pas n’importe quel chien qui peut guider deux personnes. L’allure de marche, le caractère du chien sont choisis sur mesure. Quand Hermès partira à la retraite, nous redemanderons un chien pour deux dans cette Ecole très familiale, où nous avons eu une grande impression de bien-être.